Comment fixer son TJM en freelance ?

Pas toujours simple de tarifier sa prestation de service, surtout lorsque l’on débute en tant que freelance. Comment alors fixer son TJM (Taux Journalier Moyen) en freelance et déterminer son offre commerciale ? Des moyens simples et pourtant efficaces permettent de savoir quel est le « juste prix » à proposer à vos clients. Ni trop cher, ni pas assez. Même pour une première mission. Il n’est pas question de se brader, ou de se griller en gonflant ses prétentions salariales. Voici, dans cet article, les infos qu’il faut connaître pour fixer votre TJM en tant que freelance.

Les critères de base du freelancing

Avant toute chose, il faut savoir que le TJM (Taux Journalier Moyen) est exprimé Hors Taxes. Il correspond à ce que vous, en tant que freelance, vous allez percevoir en échange de votre prestation de service. Ce montant ne comprend pas la marge potentielle de vos prestataires ou de vos apporteurs d’affaire. Une Entreprise de Service Numérique (ESN) prendra par exemple une commission en supplément du TJM qu’elle appliquera à votre client. Vous pouvez également tarifier votre offre sur une base forfaitaire, mensuelle ou horaire.

Vous ne paierez pas les mêmes charges et cotisations sociales que vous soyez en auto-entreprise, SASU, EURL ou encore en portage salarial. Il est donc important de connaître ou d’évaluer à l’avance vos frais de fonctionnement ainsi que votre futur taux d’imposition avant de fixer votre TJM en tant que freelance.

Voici les éléments qui vous permettent de fixer votre TJM en tant que freelance

1. Votre domaine d'activité et votre statut d'indépendant

Votre TJM sera différent en fonction de votre métier, si vous êtes consultant en informatique par exemple, votre TJM pourra être compris entre 300€ pour un développeur débutant, à plus de 650€/jour pour un directeur de projet par exemple. Le statut que vous choisissez déterminera également vos revenus net. En portage salarial, vous continuez de payer vos cotisations chômage, retraite, sécurité sociale, alors que ce n’est pas tout à fait le cas en tant qu’auto-entrepreneur. Cependant votre couverture sociale sera également différente en fonction de votre choix.

2. Le niveau d'expertise de la mission

Tout comme votre niveau de formation et la réputation de votre école, vos années d’expériences se comptabilisent dans le calcul de votre TJM. Vous êtes un expert technique sur un domaine particulier très prisé ? BI, Data, Cloud, Java, etc. Grand bien vous fasse, vous allez pouvoir négocier à la hausse votre offre ! Vos clients recherchent en général des prestataires avec un degré d’expertise élevé et un nombre d’année d’expérience considérable. L’objectif de recruter en freelance plutôt qu’un employé en CDI en interne est l’opérationnalité. En tant que freelance, l’entreprise fait appel à vous sur un temps donné, pour une mission souvent critique où vous devrez être immédiatement opérationnel et faire preuve de grandes capacités d’adaptation. Evaluez rapidement vos talents sur le marché de l’emploi afin de fixer un TJM freelance corrspondant.

3. Durée, rythme et lieu d'exécution de la mission

Plus le client s’engage avec vous sur le long terme, plus le TJM est voué à baisser. Idem si la mission est à temps plein, vos revenus sont plus importants et sécurisés sur le long terme donc le TJM peut être inférieur. Le lieu d’exécution de la mission influence aussi votre tarification. Sur Paris, les TJM sont à minima 20% plus élevés qu’en Province. Mais attention, certaines régions qui ont du mal à attirer vont voir leur proposition de mission et de TJM exploser ! C’est le cas de la région centre par exemple. Prêt à bouger pour aller chercher le meilleur salaire ? N’hésitez-plus ! Pour un freelance, il est important d’être mobile. A noter qu’en tant qu’indépendant, vous pourrez déclarer toutes vos dépenses de transports, repas, nuitée en frais professionnels. Certains de ces frais pourront également être intégrés à votre TJM ou refacturés au client. C’est un critère à ne pas négliger pendant vos négociations.

4. L'état actuel du marché et la comparaison avec des profils similaires au votre

Evidemment, certaines fonctions sont davantage recherchées que d’autres. Ainsi, un architecte informatique n’aura pas de mal à décrocher une mission à un TJM avoisinant les 500€. Si vous êtes, par contre, nombreux sur une même offre, vous devrez peut être faire un effort pour obtenir la mission, même à compétences équivalentes. La bonne technique consiste à se renseigner avant sur les plateformes qui proposent des offres de missions. Quels sont les budgets proposés ? Combien proposent les freelances avec mon profil ? N’hésitez-pas aussi à poser la question en entretien de pré qualification afin de voir directement si vous êtes dans la bonne fourchette.

Comment fixer son TJM en tant que freelance ? Méthode de calcul et exemple pour y arriver simplement

5. Fixer votre TJM en tant que freelance selon vos objectifs de salaire

Quel sera votre niveau de vie en tant que freelance ? Ne faites pas de plans sur la comète avec des ambitions démesurées. Calculez d’abord votre coût de la vie, prévoyez le financement de vos jours de congés et les périodes d’intercontrat. En bref, fixer un montant envisageable de revenus mensuels et ajoutez au minimum 20% à ce montant.

6. Les frais connexes à prendre en compte

N’oubliez pas que vous aurez besoin de prévoir vos assurances professionnelles, le coût d’un expert comptable pour votre entreprise en statut EURL ou SASU, votre mutuelle, de l’avance sur trésorerie et des frais de fonctionnements divers (abonnement à des outils payants, ligne téléphonique supplémentaire, édition de carte de visite…). Estimez également le temps qui vous sera nécessaire pour gérer votre administratif et réaliser votre prospection commerciale. Et oui on connait bien le proverbe : « Le temps, c’est de l’argent », et votre temps en tant que freelance se monnaye, même quand vous n’êtes pas chez le client !

Time is money

Benjamin Franklin

7. Le temps dont vous disposez pour vos recherches

Enfin, si vous êtes pressé de débuter votre première mission, pour des raisons financières par exemple, vous serez peut être amené à prendre la première proposition qui vient. Accepter rapidement sans forcément négocier et comparer peut comporter un risque. Parfois, la vie fait bien les choses et les démarches s’enchaîneront rapidement, signe de succès assuré. Par contre, prévoyez bien des économies quand vous fixez votre TJM de freelance. Cette épargne vous aidera à passer les périodes sans revenus pour ne pas être en difficulté.

Nos exemples de calcul rapides pour fixer son TJM en freelance

Afin de calculer votre TJM en fonction de la rémunération nette visée vous pouvez : Prendre le salaire envisagé, y ajouter 50% pour les charges et la trésorerie puis diviser le tout par le nombre de jours travaillés (facturés au client).

Exemple :

  • Salaire visé : 5000€ net mensuel
  • Avec ajout des charges : 7500€
  • 20 jours facturés dans le mois = 375€ en TJM

Afin de comparer et d’obtenir une équivalence entre le TJM et une rémunération brute annuelle vous pouvez faire ce calcul :

  • Salaire brut annuel sur 12 mois : 42000€
  • 3500€ mensuels + 10% de frais de fonctionnement = 3850€
  •  Multiplié par 1.54 de charges patronales si statut cadre =5929€
  • Sur une base de 20 jours travaillés par mois = 296,45€ en TJM.

Il existe des calculateurs en ligne. En portage salarial, des simulations détaillées vous sont proposées, sur simple demande.

En conclusion, fixer son TJM est un savant calcul entre l’offre commerciale que vous proposez et la demande de des clients. Fin 2021, la conjoncture économique post crise COVID 19 est très favorable aux freelances. En effet, le recours aux freelances dans les entreprises devient une tendance de fond en France. De plus, des solutions sécurisées existent pour vous permettre de vous lancer en minimisant les risques donc à vous la liberté !